Παρασκευή, 8 Φεβρουαρίου 2013

Les Villes du Monde: Copenhague



Copenhague


                                   Copenhague
Copenhague est la capitale du Danemark, c'est une ville qui regroupe 1 500 000 personnes. Copenhague du danois Kobenhavn, veut dire "ports des marchands".

Alors qu'autrefois, il s'agissait d’un petit village de Vikings, c'est en 1043 que ce lieu est mentionné pour la première fois sous le nom de Havn, c'est-à-dire "port"; abri sûr où les pêcheurs et commerçants s'étaient installés, attirés par les pêcheries de harengs. Et c’est Absalon, évêque et seigneur du lieu, qui y fît construire en 1167, un château fort, qu'il entoura par ailleurs, par des fortifications, ainsi que le port et le village primitif; et c'est à ce moment là que la ville prit le nom de Copenhague. Par la suite, le développement rapide la cité provoqua l'hostilité de Lübeck, la plus importante des villes hanséatiques de la Baltique, qui fit incendier le port en 1249 tandis qu'en 1259, soit dix ans plus tard, le prince Jarmer, prince des Wendes, qui était un peuple slave du nord de l'Allemagne, renouvelait l'opération. En 1369, les gens de Lübeck s'emparèrent de la ville et détruisirent le château ainsi que ses édifices. Cependant, quelques années plus tard, la vitalité de Copenhague s'affirmait avec plus de 3 000 habitants.

Sous l'Union de Kalmar, de 1397 à 1523, et sous le début des temps modernes, le Danemark, uni à la Norvège, tenta de soumettre la Suède pour pouvoir réaliser une conférence pour lutter contre les villes allemandes de la ligue hanséatique. En 1417, le roi Erik de Poméranie fit de Copenhague sa résidence royale, le siège du gouvernement et une importante place militaire. Copenhague devînt la capitale du pays en 1479, est s'affirma alors comme métropole commerciale des Etats nordiques. La ville comptait une dizaine de milliers d'habitants, et en 1479, est fondée l'université. Les XVIIème et XVIIIème siècles, sous la monarchie absolue, furent pour la ville, une période de grandeur: au trafic de la mer Baltique, s'ajouta le commerce maritime sur toutes les mers du globe. Copenhague s'agrandit et embellit ses monuments. De l'époque de Christian IV, de 1588 à 1648, date de la construction d'un certain nombre d'édifices de style renaissance hollandaise, comme la plus ancienne Bourse d'Europe. Toutefois, la ville connue de terribles épidémies de pestes en 1711 et 1712, et des incendies qui la ravagèrent en 1728 et 1795, détruisant la partie médiévale.

Copenhague a aussi connu de grands chantiers. En effet, au château de Charlottenborg, aujourd’hui siège de l'académie royale des Beaux-arts, ont succédé vers le milieu du XVIIIème siècle, les nouveaux quartiers du nord, où les rues se coupent à ongles droits. De plus, l'aristocratie y construisit ses palais et le roi Fréderic V, l'église qui porte son nom. En 1760, été terminé le palais qui constitue aujourd'hui encore la résidence des souverains danois. Les constructions furent financées en grande partie par les bénéfices du commerce et de la navigation. Par ailleurs, en 1788, la ville comptait 100 000 habitants.

Il faut savoir que la première partie du XIXème siècle a été une période difficile pour l'activité économique de Copenhague. En 1801, l'Angleterre attaqua Copenhague pour la contraindre à quitter la ligue des neutres. Et en 1807, l'Angleterre bombarda de nouveau la ville parce qu'elle avait choisie le camp de la France; des dégâts lourds dont Copenhague se leva bien lentement. De plus, après la création du palais de justice, la ville cessa d'être fortifiée en 1856, ce qui lui a permis une croissance spatiale. Enfin, le XXème siècle, a vu se construire des quartiers résidentiels et pavillonnaires.

De nos jours Copenhague a des fonctions diverses, d'abord avec le grand héritage portuaire, qui a donné finalement naissance à la capitale du Danemark, nous avons affaire au plus grand port de la Scandinavie avec un trafic annuel de plus de 15 millions de tonnes. C'est aussi une ville industrielle, qui regroupe près d'un tiers des usines des pays, qui emploie plus de 150 000 personnes. L'industrie fait vivre 20% de la population, l'administration 25%, le commerce 17%, les transports 8%, les restaurants et hôtels 7%, et le bâtiment 6%, les industries mécaniques et électroniques représentent le tiers de toutes les industries, et Copenhague reste le grand producteur naval, avec le brevet de fabrication de moteur diesel notamment. Par ailleurs, cette capitale est le véritable centre culturel du Danemark avec son université, ses instituts scientifiques, ses musées aux nombreuses collections et ses riches monuments. C'est sans doute toutes ces raisons qui expliquent que Copenhague concentre plus d'un quart de la population du Danemark.